Après la misson consultative des responsables de Ramsar au Sibe de la Moulouya, voici un autre indice qui qui démontre que la communauté internationale est sensibilisée sur le fait que le SIBE de l’Embouchure de la Moulouya est menacé: Le Jury a décerné le Prix Gris à la zone humide de la Moulouya lors de la CDB (Convention sur la Diversité Biologique) à Nogoya au Japon au titre de 2010.

– Ce Prix démontre que le Site a été fortement dégradé et nécessite la mobilisation de tous pour le protéger contre les impacts qu’il a connu à la suite du projet immobilier de FADESA qui a été implanté à son voisinage immédiat.

Ce Prix pénalise la mauvaise Gestion du Sibe: L’exclusion de la communauté locale, le manque de concertation avec les ONG locales dans la prise des décisions, la réalisation des projets sans études d’impact sur l’environnement…

– Toutes les administrations et les collectivités locales qui ont opéré dans le SIBE ou dans son voisinage immédiat, sans tenir compte de son statut particulier, assument une part de responsabilité dans ce Prix Gris. Ainsi la station de traitement des eaux usées, le canal d’évacuation des eaux de crue, la route d’évitement, le prélèvement d’eau du débit environnemental de l’Oued pour l’arrosage des terrains de golf, ont tous contribué à la dégradation de ce SIBE.

– Ce Prix démontre qu’il est grand temps de faire preuve de citoyenneté et se mobiliser dans un esprit de solidarité et d’oeuvrer dans l’intérêt général de notre pays et des générations actuelles et futures pour protéger cette zone paradisiaque qui revêt une importance planétaire pour la biodiversité et les oiseaux..

Pour plus d’information sur le Prix des Zones Humides:

http://www.wordwetnet.org/fr/awards/information/